Tour Dates Groupe Histoire Albums Forum Facebook Officiel Store Liens Contact  
   


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NICOLAS FASSIER (webmaster totoweb.org)

J'ai eu l'idée de rassembler un maximum de témoignages pour fêter les 35 ans de carrière de mon groupe préféré TOTO afin de leur rendre hommage, mais aussi pour tout ce qu'ils ont apporté dans ma vie.

Je suis né en 1977 à Paris, j'ai connu TOTO grâce à « Stop Loving You » en 1989, sur une K7 genre top des tops. En un été, j'ai cassé la k7 de ma cousine à force de faire rewind, play, rewind, play.

En 1990 et la sortie de « Past to Present », je me suis dit très vite "mais pourquoi autant de chanteurs pour un groupe ?" et donc j'ai acheté « TOTO », « Hydra », « Turnback », etc jusqu'à la sortie de « Kingdom of Desire ». Ce fut mon premier concert en 1992 à 15 ans, juste en face de David Paich. J'ai pu rencontrer le groupe le lendemain sur les Champs-Elysées lors d'une séance de dédicace, un moment magique pour moi : rencontrer enfin mes idoles plutôt que de regarder les centaines de posters et photos de ma chambre.

Après, j’ai eu une longue période de creux, due à des problèmes personnels, où, pendant ce temps, je n'ai vu que Luke 2 fois avec los lobotomys et une fois pour un concert solo en 97, mais pas un seul concert de TOTO.

Mon second concert fut en 2004 pour le 25ème anniversaire, je découvrais enfin Bobby sur scène ... Je suis devenu encore plus assidu du groupe et je n’hésitais pas à prendre le train à travers toute la France et l’Europe pour voir mon groupe préféré partout.

En 2006 je me suis inscrit sur le forum totoweb.org, forum de fans français de Toto.

Un an plus tard, j’ai rencontré Alexandra, fan comme moi, d'abord virtuellement, puis physiquement un après-midi avant un concert de Marillion et là ... j’ai craqué pour elle.

Pour nos premières vacances, nous sommes partis ...... en Allemagne ... pour .... voir TOTO !!!! 5 concerts en 7 jours. Nos 2èmes vacances ? Voir 7 concerts de Luke en 10 jours, en Europe.

Alexandra est tombée enceinte à notre retour de Stockolm où on était allés voir Joseph Williams. A 8 mois de grossesse, elle faisait le concert de PSP à Paris, pour voir Simon Phillips. Quelques semaines après, notre petite fille arrivait sur terre. Son prénom, pour nous, devait être en rapport avec Toto, le groupe qui nous a fait nous rencontrer. Holyanna est née en décembre 2009.

En avril 2010, Luke était en tournée en France. Même avec un bébé de 4 mois, on ne pouvait pas rater ça. Holyanna est venue avec nous à certains concerts, cachée dans des salles derrière pour ne pas abimer ses oreilles. Luke rencontra Holyanna pour la première fois. Pour l'anecdote de notre vie, un soir et un concert à Lille où Aymeric Silvert et son groupe ASB assuraient la première partie, il n'y avait aucune pièce insonorisée pour accueillir Holyanna, c'est là que Luke dit : "Elle peut venir dans ma loge, je vais la garder pendant que vous regardez ASB. J’ai l’habitude des enfants, j’en ai 4".

En Juin 2011, nous nous sommes offerts un Pass VIP à Paris, et nous avons présenté Holyanna à tous les membres du groupe : Steve Porcaro, Steve Lukather, Joseph Williams, David Paich, Simon Phillips et Nathan East.

Août 2012, concert à Vienne en France. Alexandra est encore à 8 mois de grossesse d’un nouveau bébé. Mais nous sommes quand même au 1er rang pour voir notre groupe préféré. Dans le train qui nous ramène, plein de contractions, direction la clinique. Mais ce n’est qu’une fausse alerte. Notre petit garçon arrivera 12 jours plus tard. On l’a prénommé Jeffrey. What Else ?

Merci à Toto, qui en plus de nous offrir à tous des musiques fabuleuses, m’a permis de rencontrer ma femme avec qui j’ai eu 2 merveilleux enfants. Une vraie famille issue de Toto !

Paix


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SUSAN PORCARO GOING

35 ans… ouah quand même ! Mes félicitations au groupe… et merci aux fans qui ont apprécié leur superbe musique tout au long de ces années.

Jeff adorait ses fans et être sur scène pour jouer mais il n’aimait pas les longues tournées. Il avait le mal du pays si ses garçons et moi ne pouvions pas le rejoindre sur la tournée alors on venait aussi souvent que possible.

Faire une tournée avec des enfants en bas âge n’était pas toujours très facile mais c’était toujours très amusant. Jeff aimait se lever de bon matin même en tournée. C’était un passionné d’histoire, qui adorait aller visiter et s’imprégner des différentes cultures. Il pensait qu’il fallait profiter de ces occasions, et il avait raison. Je le remercie tellement pour tous ces souvenirs.

Après un concert il était le dernier à monter dans le bus, parce qu’il voulait discuter avec les fans et signer des autographes. Il appréciait sincèrement ceux qui aimaient sa musique. Alors merci d’avoir rendu son passage si rapide parmi nous encore plus signifiant pour lui. Vous êtes tous tellement appréciés.

Ces photos ont été prises à Paris, à la Tour Eiffel, au Dôme des Invalides (avec ma mère qui nous rejoignait souvent en tournée) et en backstage, la même journée.

Susan

 


 

   

JEFF PORCARO (fils de Mike)

Je voudrais par-dessus tout dire que je suis un grand fan. Même si j’ai grandi avec ces gars extraordinaires autour de moi et même si j’ai été au plus près de Toto du fait de ma famille, j’écoute toujours leur musique pour la même raison que tout le monde, parce que je l’adore. En tant que fan de Toto, j’ai la possibilité d’occuper une place tout à fait spéciale d’où je peux goûter la fantastique musique qu’ils ont faite, en même temps qu’éprouver une immense fierté au fait que mon père et ses frères ont contribué à la création de quelque chose qui durera encore des vies entières. D’un fan à un autre fan, Toto c’est de la balle !

 


 

 

 

 

 

 

JOLEEN PORCARO DUDDY (sœur de Jeff, Mike et Steve)

Mes souvenirs d’enfance à propos de mes frères sont de loin mes préférés ! Les autres musiciens doivent se faire une idée du superbe cadeau qu’ils peuvent faire à leur famille en les baignant dans leur musique. Ça apporte tellement de joie dans la maison. Les Toto boys ont été une partie de ma vie pendant de nombreuses années, bien avant qu’ils ne deviennent « Toto ». Tous les jours, quand je rentrais du primaire ou du collège, les garçons étaient en train de répéter dans notre garage. D’abord ça a été le groupe de Jeff et de Paich, « Rural Still Life », et ensuite le groupe de Steve et Luke, « Still Life ». J’ai toujours eu le droit de rester traîner avec eux du moment que mes amies et moi on ne faisait pas de bruit ! Quand je suis entrée au collège, Jeff et Mike commençaient à tourner avec plusieurs artistes et enregistraient sur pas mal d’albums aussi. Ils me manquaient énormément mais j’avais la chance d’avoir toujours Steve P, qui vivait encore à la maison Je m’endormais littéralement de fatigue tous les soirs aux répétitions de « Still Life ». Au moment où j’ai intégré le lycée, les trois garçons étaient sur la route. Pour mon 16ème anniversaire, ils m’ont fait une surprise en m’emmenant avec eux en tournée pour un weekend de festivals de musique. Ils jouaient tous avec Boz Scaggs. Mes trois frères biologiques et mes deux autres frères, Paich et Luke. Un weekend que je n’oublierai jamais ! Ils ont fait la première partie de Elton John et Kiki Dee !!! Quand ils ont finalement-formé Toto, j’étais en dernière année du lycée et, avant que leur premier album ne sorte, j’avais déjà ma plaque minéralogique personnalisée pour ma voiture – TOTOFAN ! Et tant d’autres souvenirs… Mais au bout du compte, ce qui compte le plus c’est juste de faire partie d’une famille tellement aimante et extraordinaire. Une famille qui a été nourrie par nos fantastiques parents ! Tout le monde dit que le talent des garçons vient exclusivement de mon père, mais c’est ma mère qui nous a nourris du battement des cymbales !


 

   

JOE PORCARO (batteur, percussionniste, professeur)

Salut Nicolas, c’est un plaisir d’avoir de tes nouvelles.

C’est bien sûr un grand plaisir d’avoir vu et entendu ces garçons commencer comme un groupe de garage et devenir un des meilleurs groupes de rock mondiaux.


 

   

EMIL RICHARDS (percussionniste)

Ces gars ont une telle symbiose musicale, c’est extraordinaire ! Je les connais depuis leur naissance. Leur père, Joe, et moi avons joué ensemble depuis que j’ai 6 ans. J’ai travaillé avec eux sur le film « Dune ». Et ça a été une super expérience que de travailler ensemble. La bande originale et son exécution sont toujours sans commune mesure. Ils sont toujours des exemples à suivre !

 


 

 

 

 

 

 

 

ELIZABETH PAICH (fille de David et Lorraine Paich, graphiste, illustratrice et professeur)

Salut !

Merci de prendre contact avec moi. Je suis la fille de David et j’ai travaillé en Chine toute l’année dernière. Nous nous parlons beaucoup par Skype avec mon père et donc je sais que lui et le reste du groupe sont vraiment excités parce qu’ils préparent la tournée en Europe pour fin mai, tout juin et le début de juillet. Après 35 ans, mettre sur pied un concert extraordinaire c’est toujours un sacré boulot, mais ils adorent tous ça, et les fans et la musique le valent bien !

Hold the Line ! Toto est toujours là et assure un max !

Hahaha, j’espère que ce que je dis n’est pas trop crétin…

Merci et j’espère que ça pourra te servir.

Elizabeth


 

   

PAM PORCARO (mannequin)

Voici une histoire que tu dois connaître (ou pas). Quand Steve Porcaro et David Paich travaillaient avec Quincy Jones sur l’album de Michael Jackson, « Thriller », Quincy cherchait des chansons à faire enregistrer par Michael. A cette époque, les démos étaient enregistrées sur des cassettes. Souvent, ces cassettes resservaient plusieurs fois et on réenregistrait par-dessus. Une fois, Quincy a mis une cassette contenant une démo de David Paich. Quincy a écouté la chanson, puis a oublié d’arrêter la cassette qui a continué a se dérouler. Puis la cassette est arrivée au bout et a changé de face et là, il y avait un riff que Steve Porcaro avait enregistré, appelé « Human Nature ». Et Quincy a dit : « Qui a écrit cette chanson ? Elle est géniale ! » Le reste appartient à l’histoire.


 

 

 

 

 

 

DAVID HUNGATE (premier bassiste de Toto, guitariste)

C’est difficile de croire que ça fait 35 ans, sauf quand je regarde dans le miroir.

Je n’oublierai jamais notre premier concert… pour la convention CBS à la Nouvelle-Orléans… les débuts de leur dernière trouvaille toute neuve – nous. Je ne pense pas que nous avions déjà officiellement signé alors y avait une grosse pression. Jeff pensait qu’on devait avoir belle allure et une amie à lui, qui était couturière, nous avait fait des pantalons et des kimonos en soie. On ne les a mis au dernier moment, juste avant de monter sur scène. Les kimonos avaient de grandes manches flottantes et on a vite compris qu’il était quasiment impossible de jouer d’un instrument avec. On a été nuls, mais on a signé quand même et on a fait mieux sur le concert d’après en abandonnant les kimonos.

Je me souviens aussi que pendant notre séjour à la Nouvelle Orléans, à l’hôtel Marie Antoinette, quelqu’un a vidé plusieurs dizaines de litres d’eau dans (si je me souviens bien) le lit de Paich ce qui a eu pour conséquence de faire écrouler le plafond de la chambre en-dessous. Juste des gamins qui s’amusent… et on s’est bien amusés !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

CHRIS TRUJILLO (percussionniste)

Je voudrais juste dire que pour moi le temps que j’ai passé avec Toto a été un privilège musical ultime. Très peu de musiciens ont été choisis pour rejoindre ces maîtres et j’ai été l’un d’entre eux. CECI a été LE sommet de ma vie. J’ai toujours rêvé de jouer avec n’importe lequel d’entre eux en fait, sur un enregistrement peut-être ou sur un jam quelconque. Mais me retrouver réellement sur scène avec TOTO a été quelque chose que je n’aurais jamais pu imaginer !!! C’était juste trop énorme à ne rait ce que imaginer !!!

Bien sûr tous ont été et sont toujours de super musiciens et des personnes formidables, mais Jeff était au centre de tout pour moi. Jouer près de lui a été l’expérience de ma vie. CE GROOVE qu’il avait, c’était tout simplement extraordinaire. Véritablement un rêve dont je n’aurais jamais voulu me réveiller. David et Mike m’ont fait me sentir tellement bienvenu dans leur univers, et j’aimais tellement m’y sentir comme chez moi. Après la tragédie de la disparition de Jeff, est arrivé M. Simon Philips. Un véritable cadeau du ciel, y compris dans son approche RADICALEMENT différente de la musique et DE TOUT LE RESTE !!!  Il était déjà comme il est maintenant, un artiste accompli, et il a fait la transition de batteurs de façon très souple et facile. Il n’a pas essayé d’être Jeff. Il a totalement intégré le contexte est a juste été lui-même !! Un très grand batteur !! Un des meilleurs dans le monde et un ami que je chéris. Mon association avec ce grand groupe m’a ouvert de très nombreuses portes et je leur serai toujours reconnaissant pour ça.

LUKE, DAVID, MIKE, STEVE, SIMON, NATE, les gars je vous adore. Très bon 35ème anniversaire et encore plein d’autres à venir.

Chris (noompsie) Trujillo.

 

   

LUIS CONTE (percussionniste)

Ah oui, j’ai fait une tournée avec Toto en 1988, la tournée Seventh One et j’ai enregistré sur l’album « Past To Present ». Jouer avec ces gars c’est étonnant, Toto a toujours été un groupe de musiciens d’une classe folle, toujours tellement musical !

Un des pics de la tournée européenne a été la performance surprise du groupe « Da Pinga » à Stockholm… c’était de sacrés barjots !


 

   

DONNA MCDANIEL PAVLOCK (chanteuse et choriste)

Félicitations au meilleur groupe de la planète. Partir en tournée avec eux a été un des moments forts de ma carrière.

Ce sont et ce seront toujours les musiciens les plus extraordinaires.

Chaque soirée a été une aventure musicale.

Je vous adore les mecs.

Donna McDaniel.


 

   

MABVUTO (chanteur et choriste)

Hey salut le monde ! Ici c’est Mabvuto (Ma-Vou-To) un des choristes de Toto. Je dois dire que ça a été une véritable bénédiction de faire partie de la tournée 35th Anniversary ! Ce sont des gars géniaux et des supers musiciens !

Continuez comme ça !

Mabvuto (Ma-Vou-To)


 

   

WARREN HAM (chanteur, saxophoniste et flûtiste)

Toto a été un des meilleurs groupes avec qui j’ai jamais travaillé. Ils ont une musicalité hors concours et je me suis senti privilégié. Ma femme et moi étions justement en mars à Paris dans le cadre d’une tournée avec Olivia Newton-John avec qui je travaille depuis 2001. J’ai été ici plusieurs fois à la fois avec Toto et Donna Summer. On adore la France !

Meilleurs sentiments

Warren Ham


 

   

KEITH LANDRY (chanteur et guitariste)

Un grand coup de chapeau à tous mes vieux potos de Toto et félicitations pour ces 35 ans à balancer de la super musique à travers le monde. Même après toutes ces années, votre musique est toujours vivante dans le cœur de beaucoup de personnes. On m’a récemment invité à chanter pour un Tribute à Jeff Porcaro ici à Nashville, Tennessee, avec 25 des meilleurs batteurs de la place, depuis les Doobie Brothers aux Rascal Flatts et Pat Matheny en passant par beaucoup d’autres et les grooves de Toto ont pénétré les cœurs de tous les participants. Quel bonheur ça a été pour moi d’avoir fait partie de la Toto team. Merci les gars et continuez dans l’excellence.


 

   

PAUL JAMIESON (ingénieur du son)

Quand je me remémore le temps que j’ai passé avec Toto, je n’ai que des souvenirs chers à mon cœur. C’était une atmosphère « familiale ». J’étais toujours bien payé et on s’occupait bien de moi sans parler du fait que je pouvais écouter quelques-uns des meilleurs musiciens dans le monde nuit après nuit. J’ai tellement appris à leur contact, parfois c’était beaucoup de travail mais c’était toujours un travail d’EQUIPE. Je chéris ces souvenirs et l’amitié que j’en ai gardée. La famille Porcaro EST ma 2ème famille et les gens les plus gentils de la terre. JOYEUX ANNIVERSAIRE ! Je vous adore les gars.

Paul « Jamo » Jamieson


 

   

STEPHEN DUROS (musicien, dessinateur, directeur éclairagiste)

Salut, je suis le chef éclairagiste de Toto et tous les concerts ont été extraordinaires !

Merci !


 

 

 

 

 

 

ALAN GOLDBERG (saxophoniste, directeur de cirque)

Aloha Nicolas,

Je vis à Hawaï mais j’ai grandi avec Luke et Porcaro, tous les Porcaro. J’étais saxophoniste en ce temps-là. Nous avons joué ensemble dans quelques groupes de lycée que nous avions formés et qui étaient de feu. On était des gars importants dans notre secteur et on était nombreux. Le groupe avait une section de cuivres complète, une section rythmique avec Luke en lead et Porcaro aux claviers. Les deux groupes s’appelaient « Homestead » et « Still Life ».

J’aurais aimé avoir des photos de cette époque ! On était un genre de cover band de « Tower Of Power ». On était le groupe le plus fumant de la Valley à l’époque.

Toujours est-il que je suis parti rejoindre le monde du cirque et qu’ils sont partis fonder Toto. J’ai joué dans les plus grands cirques du monde durant les 30 dernières années, la plupart du temps avec mes 18 tigres blancs et ensuite comme directeur pour le « Cirque du Soleil » à Las Vegas, et maintenant j’ai un spectacle en cours de production ici à Hawaï. Nous sommes toujours des amis très proches et on essaie de se voir dès que nos chemins se croisent quelque part dans le monde.


 

   

AL SCHMITT (ingénieur du son)

L’enregistrement de Toto IV a été une des plus belles expériences de ma carrière. Nous étions tous des amis quand nous avons commencé l’enregistrement et nous sommes devenus de meilleurs amis encore après avoir fini. Il y aura toujours une place au chaud dans mon cœur pour Jeff, c’était un être humain extraordinaire. Je suis tellement content que Toto marche toujours aussi bien.


 

   

ROGER LINN (concepteur de produits électroniques dédiés à la musique)

Félicitations à Steve P, Dave, Steve L et tous les autres pour les 35 ans de musique inoubliable et les merveilleuses idées.

Roger Linn


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AMIN BHATIA (artiste de studio, compositeur de musique pour le cinéma et la télévision, producteur)

Ma collaboration, brève mais oh combien merveilleuse, avec Toto a été la suite de ma victoire au concours des synthétiseurs Roland. Le programmeur Ralph Dyck avait envoyé ma cassette à Steve Porcaro, qui a trouvé un intérêt dans les petits trucs que je faisais avec un magnéto 4 pistes et un Minimoog. Steve a aimé ce qu’il a entendu et a tout de suite tout arrangé pour me faire prendre l’avion depuis chez moi, au Canada, jusqu’à Los Angeles, pour venir travailler avec lui et le groupe pendant une semaine.

Los Angeles peut faire peur aux étrangers mais tout le monde chez Toto était tellement gentil, ouvert et avide d’apprendre les techniques que j’utilisais. Même si j’étais très nerveux au début (qui peut se permettre de faire des suggestions à Toto ?), ils m’ont vraiment rassuré et m’ont dit des trucs du genre : « ne t’inquiète pas, fais juste comme si on n’était pas là et continue à faire ce que tu fais ». En fin de compte, mes idées sont devenues l’intro du morceau titre de leur album « Farenheit » ce qui m’a ensuite introduit chez d’autres producteurs de disques, voire un contrat d’album à moi tout seul.

Pour moi, le succès de Toto n’est pas dû qu’à leur musique extraordinaire mais aussi à leur désir de rester ouvert à la nouveauté et de continuer à apprendre. Je suis honoré d’être une toute petite partie de leur histoire et serai éternellement reconnaissant à Steve Porcaro et à tous les membres du groupe pour leur gentillesse et leur soutien.

Sentiments sincères,

Amin Bathia


 

   

CHUCK FINDLEY (Trompettiste)

En 1970, j’ai fait le Glen Campbell Show avec Marty Paich et David était venu s’assoir devant le Hammond B3. Il était encore au lycée. J’ai vu David et son groupe grandir et s’affirmer pour devenir un des meilleurs groupes qu’on aurait envie d’écouter. J’ai travaillé et joué avec eux sur de nombreux morceaux et ils ont toujours été fantastiques. C’est toujours un plaisir de travailler avec eux.


 

   

GARY LEE HERBIG (musicien sur instruments à vent en bois)

Toto est un grand groupe et j’ai eu le privilège d’enregistrer avec eux au George Massenberg Complex à West L.A. Qu’est-ce qu’on s’est bien amusés !!

Musicalement vôtre,


 

   

GARY GRANT (trompettiste, auteur, compositeur et arrangeur)

J’ai travaillé avec Toto quand ils étaient encore au lycée, avant qu’ils ne percent. Ils avaient un son fantastique, même à l’époque, et bien sûr ont écrit l’histoire musicale à partir de là. David Paich, Lukather, les Porcaro’s, Kimball, le paquet complet, ils étaient « méchants comme des teignes ».

Ils ont tout pété dès le départ, ce que peu de groupes ont fait… superbes chansons !

 


 

 

 

 

 

 

 

BRANDON FIELDS (saxophoniste)

Salut Nicolas. Merci de m’avoir écrit… J’ai eu le plaisir de travailler (et de côtoyer) avec les différents membres de Toto depuis, si je me souviens bien, 1986, quand j’ai travaillé dans les « Lobotomies » avec Jeff, Luke et Steve Porcaro en studio. Luke et Jeff ont joué sur mon 3ème album et Luke a apporté sa contribution à la superbe chanson « Marie ». Comme j’avais aussi écrit une chanson pour ma femme à l’époque, j’adore penser à cet album comme à celui avec les ballades pour les ex-femmes !

J’ai travaillé un peu sur différents projets avec Simon et je me suis toujours éclaté… Walt Fowler et moi on a même joué sur deux-trois morceaux pour Toto au début des années 2000 au studio de Simon. C’est devenu trop rare de nos jours qu’un groupe combine tant de musicalité avec la créativité qu’est capable d’apporter Toto. Je leur suis reconnaissant de m’associer à eux et j’attends toujours la moindre occasion pour passer du temps ou faire encore plus de musique avec mes vieux (… pas tant que ça !) amis !

Brandon Fields – Los Angeles 24 mai 2013


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHILIP INGRAM (chanteur et choriste)

Nicolas,

Je ne me souviens de l’année où j’ai rencontré Toto, mais c’est Jeff Porcaro qui a fait appel à moi. Ils avaient entendu parler de moi par Michael McDonald, quand il avait travaillé avec James. Après avoir rencontré les gars et chanté sur les chœurs de quelques-unes de leurs chansons, ils m’ont véritablement recommandé pour d’autres projets. J’ai fini par travailler avec Kim Carnes sur la chanson « Divided Hearts » grâce à Toto.

J’ai toujours beaucoup apprécié de travailler avec eux parce que ce sont de grands compositeurs, et des musiciens très talentueux. Les chansons dont j’ai fait les chœurs étaient géniales, parce que je suis un fan de Toto, et ça a donc été un honneur de travailler avec eux au sein de leur groupe.

J’ai travaillé plus souvent avec David Paich. Il a fait appel à moi pour chanter sur plusieurs des chansons qu’il avait écrites.

On a aussi travaillé ensemble sur d’autres projets extérieurs à Toto. J’ai travaillé avec Steve Porcaro sur un Tribute à Michael McDonald il y a un bout de temps. La dernière fois que j’ai vu Steve Lukather, Steve Porcaro et David Paich, c’était en septembre 2011. Quincy Jones avait fait un concert au Hollywood Bowl ici à L.A. Je chantais dans les chœurs et Quincy a invité Steve, Steve et David à venir pendant que nous chantions « Human Nature », qui avait été écrite pour Mickael Jackson. Quincy avait fait venir les choristes d’origine pour chanter la chanson. C’est donc la dernière fois que j’ai vu les garçons. On s’est fait des « hugs », on s’est dit : « salut comment ça va », tout ça…

Comme à chaque fois, c’est un plaisir de travailler avec un groupe de musiciens aussi talentueux, ils ont un respect mutuel pour le talent de chacun et ce, depuis notre première rencontre.

Merci,

Philip Ingram


 

 

 

 

BILL CHAMPLIN (chanteur, guitariste, claviériste, arrangeur, producteur et compositeur)

Nicolas, j’ai eu un paquet de ces gars sur mes projets à différents moments mais je n’ai jamais personnellement travaillé avec le groupe.

J’ai toujours adoré leur musique et leur créativité et leur musicalité est au top.

Bill


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JASON SCHEFF (bassiste, chanteur et compositeur)

Toto a tenu un très grand rôle dans ma vie. Ça a commencé avec la découverte de leur musique sur le premier album et c’est allé jusqu’au jour où j’ai appelé à la maison de Jeff à la recherche de John Keane et Buzz Feiten (à cette époque Jeff travaillait en partie au studio de The Villa)… Et Jeff a dit (avec sa voix de basse) « Avant que je te le passe, laisse-moi te dire que l’autre jour, je suis allé chez mon pote Bobby Lamm et il m’a dit qu’ils recherchaient un chanteur. Et j’ai pensé « Pourquoi pas Jason ? Il joue sacrément bien de la basse, et il assure en chant ! »

(T’imagines Jeff APPUYANT sur les mots « assure en chant » !)

Alors il me demande : « T’en pense quoi ? Tu veux que je les appelle ? »

Je lui ai alors dit que je venais juste de parler au manager de Chicago et il a commencé à rire de son célèbre rire.

Il a tourné le téléphone vers les autres gars et a dit :

« Na na naaaa, il a déjà parlé à leur manager ! »

Tu vois ? Jeff voulait m’AIDER. S’il y a un trait de caractère de cet homme, autre qu’être un des meilleurs batteurs au monde, c’est que c’était un super ami. Il voulait aider. Rendre le monde meilleur.

J’ai appelé Jeff et je lui ai suggéré Joseph. Jeff a dit : « C a vient juste de ma traverser l’esprit ! BIEN SUR qu’on connait Joseph ! Où est-ce qu’on peut le trouver ? »

Toutes ces expériences m’ont fait me sentir membre du club et c’est à jamais gravé dans mon cœur.

Quand on a repris contact avec David Paich quelques années plus tard, c’était pour me demander de venir chanter des chœurs sur la chanson « King Of the World ».

Notre collaboration n’est pas finie. J’ai toujours des projets de travail avec ces gars.

Je les adore tous ! Bobby, un de mes meilleurs amis et collaborateurs. Tous !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHIL SOUSSAN (bassiste, chanteur, compositeur et producteur)

Salut Nicolas,

J’ai rencontré Steve Lukather pour la première fois au nightclub Lexington Queen de Tokyo en 1986, quand je tournais avec Ozzy Osbourne, et on s’est très vite entendus. On est restés en contact tout au long des années, évoluant dans les mêmes cercles. Je me suis lié d’amitié avec Simon Philips aussi et ainsi, quand il a rejoint le groupe, j’ai pu aussi passer du temps avec lui à discuter des choses qu’on aimait faire, comme les enregistrements et l’ingénierie du son. J’avais écrit et enregistré quelques morceaux pour mon projet solo. Un jour Steve a écouté ces morceaux et ça lui a beaucoup plu. Plus tard, pendant la période où je jouais avec Johnny Halliday et alors que nous étions au milieu de notre résidence à Bercy pour le Lorada Tour, Steve est venu à Paris (Toto avait prévu un concert d’un seul soir à Bercy !) et je l’ai invité à venir pendant un de nos concerts et jammer avec nous sur scène. Après le concert, lui et moi on est allés au Bains Douche et c’est là qu’on a décidé d’écrire quelque chose ensemble. Le résultat a été son album « Luke ». Quelques années plus tard, on s’est retrouvés à jouer ces chansons au Bataclan.

On a continué à travailler et à écrire ensemble et on a même écrit « After You’re Gone » sur l’album Mindfiels.

Depuis cette époque, je me suis retrouvé à collaborer avec tous les membres du groupe à de multiples occasions, David, Steve Porcaro et Simon ont joué sur mon album solo de 1986 « Vibrate » et j’ai même produit des sessions d’enregistrement de Toto au Japon, ce qui nous a permis de boucler la boucle à Tokyo !

Je les félicite pour les 35 ans de musique magnifique, et de tant de superbes souvenirs de soirées passées dans des boîtes de nuit du monde entier !

Phil Soussan

 

   

DANIEL KORTCHMAR (guitariste, musicien, producteur, auteur, compositeur et interprète)

Je connais ces gars depuis leur adolescence et ce sont les meilleurs ! Je les adore littéralement. 

 


 

 

 

 

 

 

 

BILL PAYNE (musicien, auteur, compositeur, producteur d’albums et pianiste)

Jeff m’a invité dans les studios Wally Heider pour écouter « Rosanna » et « Africa ».

Il m’avait dit que le jam à la fin de « Rosanna » était un coup de chapeau à Little Feat. Les deux morceaux étaient extraordinaires ! J’étais épaté qu’ils aient voulu honorer notre groupe de cette façon. Le sens musical était et est toujours extraordinaire chez Toto. David Paich est un maître. Steve Lukather est le meilleur des meilleurs.

Je suis fier d’avoir travaillé sur l’album The Seventh One avec le groupe et George Massenburg. Tous mes meilleurs vœux et félicitations pour eux pour ces 35 ans !

… et plein d’autres à venir !

Bill Payne

 

 

 

 

 

BILL LABOUNTY (auteur, compositeur et interprète)

Salut Nicolas.

Peut-être est-ce révélateur de mon âge mais je me rappelle quand Jeff Porcaro a amené son jeune copain, Steve Lukather, à une de mes sessions au Sun West Hollywood. Il nous a assuré que Steve était le « p-tain » de meilleur guitariste qu’il avait jamais entendu de sa vie. Steve a joué un peu et autant que je m’en souvienne, a été à la hauteur de ce que proclamait Jeff. Steve est parti un peu en avance parce qu’il était encore au lycée et avait cours le lendemain matin.

Nous n’avons plus parlé ensemble jusqu’à une session où il a joué pour moi quand j’étais chez Warner Bros sur une chanson appelée « Dream On ». J’aimerais bien lui passer le bonjour de temps en temps !

 

 

 

 

AYMERIC SILVERT (guitariste, chanteur, compositeur et professeur)

Je suis entré dans l'univers de Toto grâce à un album solo de Steve "Candyman". Evidemment, je connaissais les grands tubes à la radio mais c'est tout. Après son concert à l'Exo 7 de Rouen, je suis resté marqué à vie par ce génie. De là, j'ai vraiment écouté tout son travail et tous les albums de Toto. Quel groupe!

Lorsque j'ai fait la tournée avec Steve en 2010, mon rêve le plus fou s'est réalisé, je jouais des morceaux de l'album que j'ai écouté le plus dans ma vie avec le maître en personne!!!!!!

La grande amitié qui me lie à Steve m'a permis de rencontrer tous les membres du groupe (formations récentes) et le rêve continue... un des plus grands groupe de rock: TOTO!

 

   

BERNIE CHIARAVALLE (guitariste et membre du groupe de Michael McDonald)

J’ai eu l’honneur de connaître Steve Lukather durant des années par l’entremise de Michael McDonald. Je suis allé à une répétition de Toto dans les années 90 et je les ai écoutés jouer. Vraiment le groupe live le plus extraordinaire que j’ai jamais entendu. Des chansons de tout premier ordre chantées par les meilleurs. Et Luke est vraiment un de mes guitaristes préférés, si ce n’est mon préféré.

Je suis un fan à jamais !

 


 

   

BRUCE GAITSCH (guitariste, compositeur et producteur)

Je n’ai jamais travaillé avec Toto… mais je connais bien Steve et Nathan…

Leur musique a été une source d’inspiration depuis la sortie de leur premier album quand je vivais encore à Chicago… il y a 35 ans…

WOAW ! Toutes mes félicitations !


 

   

DANNY SERAPHINE (premier batteur de Chicago, producteur d’albums, de spectacles et de films)

J’ai toujours adoré Toto, un groupe touche à tout, comme venant de la Renaissance. Tout ce qu’ils faisaient était d’une telle qualité tout en étant très commercial et accessible. J’écoute toujours ces grandes chansons que sont « Rosanna », « 99 » et « Africa ». Bien sûr la disparition de Jeff a été une perte immense, mais actuellement il n’y a pas meilleur que Simon à la batterie. Comme nous, lorsque Terry Kath a disparu, le groupe n’a plus été le même. Mais il y a toujours une âme qui perdure. Un de mes groupes favoris de tous les temps.


 

   

DAVID BENOIT (pianiste, compositeur et producteur)

Salut Nicolas,

Je n’ai jamais travaillé directement avec Toto mais j’ai joué sur de nombreuses sessions avec Jeff Porcaro. J’ai eu longtemps le même manager qu’eux : Mark Hartley. J’ai connu aussi leur papa, Joe, et d’autres membres, Steve Lukather, Steve Porcaro et David Paich. Tous des musiciens extraordinaires, c’est sûr… J’ai été très intimidé à l’idée de travailler avec Jeff Porcaro. Mais j’ai été impressionné par son professionnalisme. Il arrivait toujours au studio avec deux heures d’avance. Il a joué sur ce qui est pour moi le meilleur morceau de batterie de mes 33 albums, un morceau appelé « Freedom At Midnight »


 

 

 

 

DAVID HUFF (batteur, compositeur et producteur)

Salut mec… c’est très cool… Alors très rapidement – Jeff et moi étions de très bons amis… Quand j’ai démarré dans « Giant » - il m’a mis en contact avec tout le petit monde de la batterie, des baguettes, des cymbales, etc.,… des compagnies qui te sponsorisent. Il m’a même offert de prendre son « Red Pear », le drum kit avec le premier rack Jamo qu’ils avaient imaginé pour les tournées, sur notre première tournée de « Giant » !! Voilà le type de gars que c’était !!!! Mon but ultime a été atteint quand j’ai vraiment travaillé avec lui sur un album de Boz Scaggs… Je connais Steve aussi… Un super mec !!!!!


 

   

DAVID ROBERTS (auteur, compositeur et interprète)

Salut Nicolas, J’espère que tu vas bien. Avoir travaillé avec Luke, Jeff et Mike Porcaro restent parmi les points culminants de ma carrière. Le fait qu’ils aient enregistré Toto IV en même temps qu’ils travaillaient sur mon album « All Dressed Up » me fait espérer que j’ai été capable de capturer un peu de leur magie.

Merci et bien cordialement !

David


 

   

FREDERIC SLAMA (guitariste, compositeur et producteur)

Toto est pour moi le groupe qui a le plus d’influence dans le monde. Pendant 35 ans ils ont apporté à leurs fans de la musique de qualité. Avec mon pote Tommy Denander, on a travaillé avec la plupart des membres de Toto sur mes projets AOR et à chaque fois ça a été un honneur de les avoir sur mes albums. Ce sont les musiciens les plus talentueux et les plus cool !

Je leur souhaite encore au moins 35 ans de plus de musique incroyable !

Frederic Slama (AOR)

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JAY GRUSKA (auteur, compositeur et producteur)

Nicolas, je te livre quelques réflexions sur Toto.

Je peux remonter loin en arrière au long des différentes incarnations de Toto. Dans les années 70, j’ai eu le plaisir énorme de faire mon premier concert à L.A. (en première partie de « Average White Band » et de Billy Cobham) avec les extraordinaires David Paich, Jeff Porcaro et Lee Sklar pour composer mon groupe. Ça m’a totalement retourné le cerveau de jouer avec eux. Je n’avais pas encore rencontré Lukather sinon il en aurait fait partie aussi. Deux-trois ans après ce concert, et un ou deux ans avant la création de Toto, je me suis retrouvé avec Luke, Mike Porcaro et Carlos Vega dans un groupe – on a joué dans un petit club une à deux fois par semaine pendant 6 mois, juste joué et jammé sur des morceaux sur lesquels je travaillais – et je me suis jamais autant amusé. C’est comme ça qu’a démarré la longue amitié que j’ai avec chacun d’eux, mais surtout avec Luke qui est resté un ami très cher et un frère. J’ai fait plusieurs démos de mes chansons avec Jeff et Mike aussi – impossible de trouver meilleur pour un groove que ces deux gars à l’art consommé.

Pour la petite histoire, sur mon premier album (avant que je rencontre Paich et Jeff), produit par Michael Omartian, David Hungate avait joué de la basse sur plusieurs morceaux – un autre énorme musicien avec qui j’ai eu la chance de jouer. Bizarrement, j’ai travaillé avec TOUS les bassistes de Toto parce que Nathan East est quelqu’un avec qui j’ai fait plusieurs projets des années plus tard.

Pour parler simplement, ces gars de Toto sont des musiciens excellents qui m’ont ouvert les yeux sur des territoires inconnus pour moi, les ont trouvés et s’y sont installés. Jeff me manque vraiment, sa superbe façon de jouer et son esprit généreux tout spécialement. Je n’arrive pas à croire que ça fait 20 ans qu’il a disparu. Je ressens toujours sa perte comme si c’était hier. Joseph Williams est meilleur que jamais. J’ai l’honneur de connaître ces géants et d’avoir assisté à leurs répétitions la semaine dernière et ces gars ont toujours une stature de GEANT ! Félicitations pour ces 35 ans les mecs !

 

   

JERRY GOODMAN (violoniste)

Je suis heureux d’avoir fait partie de quelques-uns de projets de Luke (Lukather)…

un de mes musiciens préférés !

 


 

   

JIMI JAMISON (chanteur et compositeur)

35ème anniversaire de Toto 1978-2013.

Félicitations mes amis… Il devrait y avoir une loi pour empêcher une telle concentration de grands musiciens dans le même groupe !

 


 

 

 

 

JOEY CARBONE (producteur, arrangeur, claviériste, chanteur et professeur)

J’aimerais envoyer mes vœux et mes félicitations les plus sincères à tous les gars de Toto pour leur 35ème anniversaire ! Non seulement ils sont les parmi les plus talentueux musiciens, chanteurs, compositeurs, arrangeurs, producteurs, etc. mais ce sont aussi les garçons les plus drôles et les plus gentils de la planète !

Amour et sympathie,

Joey Carbone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JOHN FORD COLEY (chanteur, pianiste et guitariste)

Salut Nicolas. J’ai quelques histoires pour toi.

Jeff Porcaro, Mike Porcaro et David Paich étaient des amis bien avant qu’ils ne deviennent Toto. Mike Porcaro venait jouer avec Dan et moi quand nous n’étions qu’un duo folk qui faisait les premières parties de « Seals and Crofts ». Mike jouait de la basse pour eux et il voulait juste venir rajouter un peu de basse pour nous aussi. David Paich et Jeff Porcaro ont joué sur la démo de « I’d Really Love To See You Tonight » gratuitement. On essayait de monter un contrat pour un disque. Alors ils nous ont vraiment aidés à signer chez Big Tree. Luke a joué sur notre album « Dr Heckle et Mr Jive » et a rajouté des plages sur quelques vieilles chansons présentes sur l’album « Best of England Dan and John Ford Coley ». Quand on a intégré sa guitare sur « Soldier In The Rain », je lui avais demandé s’il avait besoin que j’écrive une partition d’accords pour lui, parce ce que c’était plutôt compliqué. Il a dit qu’il ne pensait pas en avoir besoin, qu’il suffisait de jouer la chanson à plat pour lui et qu’il la capterait. On a joué la chanson à plat et il m’a regardé en disant : « Je pense que tu ferais mieux de m’écrire une partition pour celle-là ». Ça m’a fait plaisir, parce qu’il n’y avait pas de meilleur guitariste que Luke. Personne. Tous ces gars étaient ce qui ce qui se faisait de mieux dans l’industrie musicale.

Je me souviens avoir été dans le studio d’à côté pendant qu’ils enregistraient une chanson. Sur le playback, David était tellement excité à propos des effets façon musique classique de la chanson qu’il sautait littéralement sur le canapé. La musicalité était si extraordinaire et le morceau tellement affûté que j’aurais voulu sauter moi aussi sur le canapé avec lui. A la fin des années 90, je vivais dans un ranch à Acton, en Californie, j’élevais des chevaux. Les 10 hectares d’à côté étaient la propriété d’une famille appelée Harmon. Le proprio et moi, on parlait un jour et il a découvert que je travaillais dans l’industrie musicale. Il m’a dit alors qu’il avait une cousine qui s’était mariée à un musicien et qu’il avait entendu que le gars était plutôt bon. Et puis il a dit que le gars s’appelait Steve Lukathur et il m’a demandé si je le connaissais. Je lui ai dit : « T’es le cousin de Marie Currie ? » Il a été soufflé et il m’a demandé : « Tu connais Marie ? » Je lui ai répondu que oui et je lui ai dit ensuite : « Lukather ? Plutôt bon ? Quand il joue à l’arrache avec 39 de fièvre, là il est plutôt bon. Le reste du temps, c’est un génie et personne n’arrive à sa cheville. ». C’était les meilleurs musiciens de la place (ils le sont toujours) et plus encore que ça, des gars vraiment gentils. On ne peut pas rêver mieux.

J’espère que ça te servira. Et passe-leur le bonjour quand tu les verras. Meilleurs sentiments.

 

 

 

 

KAMIL RUSTAM (guitariste)

Quand j'avais 20 ans, j'étais fan de Steve Lukather et j'avais lu qu'il était très ami avec un guitariste qui s'appelle Jay Graydon . Alors quand ils sont venus jouer à Paris en 83, je suis allé à l'entrée backstage en demandant qu'il fasse passer un mot à Steve Lukather qui disait que j'étais un ami de Jay Graydon.

Steve est sorti des backstages en courant et en me donnant un Pass et il m'a dit :" Les amis de Jay sont mes amis " !!!

J’ai passé un super moment avec eux en backstage et pendant le show hahahaha

Quelques années plus tard je suis devenu ami avec Jeff Porcaro et j'ai revu Steve à plusieurs reprises mais je ne lui ai jamais raconté cette histoire !!


 

   

LARRY WILLIAMS (pianiste, claviériste, instruments à vent en bois, compositeur et arrangeur)

Jeff Porcaro était mon batteur de studio préféré et un bon ami. En 1974, il est venu avec mon groupe Seawind à Hawaii (quelque chose qu’il faisait rarement) et le groove a été immédiat, il en a même cassé la pédale de grosse caisse tellement il était excité. Il était en tournée avec Steely Dan, je pense. Quand je suis venu à L.A. en 1975, j’ai très vite rencontré tous les Porcaro et David Paich et Hungate au cours des sessions que j’ai faites avec David Foster – c’était les gars auxquels je voulais ressembler en studio !

Meilleurs sentiments

Larry


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MARI IIJIMA (chanteuse)

Je me suis toujours senti honorée et heureuse chaque fois que j’ai travaillé avec les membres de Toto. Jeff était un véritable gentleman. Il s’occupait d’ouvrir et de fermer la porte de ma cabine de chant quand nous travaillions ensemble. Il me manque beaucoup.

Joyeux 35ème anniversaire à Toto !!

 
 


 

   

MARK GOLDENBERG (guitariste)

Eh bien, je vois Steve Porcaro chaque jour de la semaine à 8h00 ! Nos gamins vont dans la même école.

A cette heure-là, il a l’air aussi endormi que moi !


 

   

MICHAEL SHERWOOD (clavieriste, chant, producteur, arrangeur, programmeur)

Dave Paich et Steve Porcaro ont produit mon premier album chez A&M, « Nomadic Sands » du groupe Lodgic au milieu des années 80… J’ai eu le plaisir de chanter sur « Till The End » et « Lea » sur l’album « Farenheit »… A cette époque, Steve et moi avions écrit la chanson « For All Time » pour l’album « Dangerous » de Mickael Jackson… Malheureusement, elle a été mise de côté. Et heureusement en 2007 MJ a appelé pour nous dire que ce serait la seule nouvelle chanson sur la réédition de l’album « Thriller » pour le 25ème anniversaire… Je suis très heureux de pouvoir dire que, après 20 ans de compositions de chansons avec Steve Porcaro, nous faisons partie de la dernière version de son premier album solo.


 

 

PETER FRIESTED (guitariste, auteur, compositeur, producteur)

Mon cher Nicolas ! C’est si bon d’avoir de tes nouvelles et merci mille fois pour ton appréciation de mon Dvd, j’adorerais venir en France pour jouer bientôt !!! Pour ce qui est des vœux, j’aimerais dire « TOTO 2013 – Je n’ai jamais entendu le groupe avoir un si bon son et c’est avec beaucoup de joie que j’attends leurs nouveaux enregistrements – la musique, si bien écrite et si bien jouée – c’est ça, la marque de fabrique de Toto. 

 


 

 

 

 

 

 

 

REGGIE BOYLE (journaliste)

J’ai beaucoup de chance d’être ne serait-ce qu’une toute petite partie de la « Toto family ». Je tiens à remercier en particulier Steve Lukather et Simon Philips. Ils sont, au sein des membres de Toto, au sommet de la liste mondiale de leur spécialité. J’ai dû voir, au bas mot, plus de 1000 performances live et je continue à hocher la tête de surprise à tous les nombreux moments de pure magie d’un concert de Toto. Je regarde ensuite la foule autour de moi pour voir s’ils le « ressentent » comme moi !

Je « travaille » pour le site web de Luke depuis plus de 10 ans. On me demande : « T’es payé pour ça ? » Je réponds : « Tu te moques de moi ? » J’ai vu les concerts de Toto et de Luke au plus près, les soundchecks de Luke et de Toto, j’ai été en studio avec Luke en tant que seul « étranger », je suis allé au Rockline Radio Show pour voir le Ringo All Starr de tout près, je suis allé au 72ème anniversaire de Ringo à Nashville, j’ai écouté les histoires inracontables de Luke, j’ai passé du temps avec Luke et Toto… Et je devrais être payé pour ça ? Au contraire, qui je dois payer pour vivre ça ? Avant de rencontrer Luke, j’avais des idées préconçues sur lui. Y en avait des vraies mais la plupart étaient fausses. Luke est principalement un super papa, un super ami, leader de groupe, membre de groupe et pote avec qui il est bon de passer du temps. C’est un gars tout simple qui est juste un des meilleurs guitaristes du monde. Merci Luke !

Reggie Boyle Thousand Oaks Ca USA

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RENAUD HANTSON (batteur, auteur, compositeur et interprète)

J'ai eu l'occasion de travailler avec Simon Phillips lors de l'enregistrement de mon album "Seulement humain" enregistré en Angleterre en 1997. C'était un réel plaisir d'avoir Simon pendant cinq jours rien que pour moi et de l'entendre jouer mes chansons. Son apport rythmique sur des titres comme "Seulement humain", "Parler à quelqu'un", "En partance" ou encore le dernier titre de l'album intitulé "La chanson reste la même" où je lui avais demandé de me "faire du pur Simon Phillips (!)" sur l'ad lib musical où je reprenais sur une même grille harmonique tous les refrains chantés figurant sur les chansons précédentes de l'album. En plus de l'originalité que cela représentait mélodiquement, ce fût un régal à concevoir avec lui et sa performance technique, sa rigueur métronomique ainsi que ses breaks époustouflants tout au long de la montée du final, ont poussé cette conclusion d'un de mes albums, qui reste pour beaucoup le plus personnel à ce jour, vers un climat tendu hautement technique mais aussi très émotionnel.

Un poster de lui derrière sa double batterie trônait à l'entrée de ma chambre d'adolescent, Simon a toujours été mon idole lorsque je n'étais que batteur avant de ne me consacrer qu'à ma carrière de chanteur. Il était ma principale référence car il avait autant les capacités de jouer du jazz rock sur des albums qui m'ont fortement influencé, comme ceux enregistrés avec Jeff Beck ou encore Stanley Clarke, que ceux où il accompagnait des artistes plus hard rock comme Michael Schenker ou Judas Priest.

L'entendre raconter des anecdotes d'enregistrements en studio était un pur bonheur, car il a certainement été le sessionman anglais le plus réputé et employé de tous les temps, et je garde un souvenir de ces instants passés en sa compagnie bien au chaud dans mon cœur. Le sommet étant lorsqu'au bout des 5 jours passés ensemble, et juste avant de partir prendre un avion pour les U.S.A., il a fait changer la vitesse d'un sampling rythmique utilisé par mon programmateur sur un des titres. En effet, il trouvait que cet échantillon ne tournait pas, nous avions peur que son jeu ne semble plus en place une fois le "loop" retouché, car il avait déjà enregistré sa partie de batterie mais en fait pas du tout car son jeu, tellement précis au niveau du tempo, et surtout la chanson ne s'en sont trouvés que plus mis en relief grâce à cette correction de dernière minute. Ce garçon a une horloge interne qui se nomme musique, il a changé un petit détail qui nous a, à nouveau, montré qu'il est un très grand musicien.

J'ai bien entendu une pensée particulière pour son arrivée il y a maintenant de nombreuses années dans le groupe Toto que j'ai toujours énormément admiré, un de mes plus grands fans étant également un fan absolu de Steve Lukather qu'il ne rate jamais lorsqu'il se produit en France. Même si on parle toujours du groove imparable de Jeff Porcaro et de la qualité de ses shuffle, même si bon nombre de fans du groupe restent attachés à la période où il était encore vivant, je demeure un adepte des qualités incontestables de Simon et repense encore à l'énorme claque que fût pour de nombreux musiciens la vision du DVD de Steve Lukather avec The Lobotomys en 1994 où il est bien plus qu'un simple batteur d'accompagnement mais pousse chacun des musiciens au bout de ses limites, un must en vidéo pour les fans de Phillips et Lukather.

Je souhaite à toute l'équipe de Toto de nous faire vibrer encore longtemps comme ils ont su le faire depuis déjà 35 ans et resterai fidèle à la qualité de leur musique dont j'essaie d'être proche dans chacun de mes projets, que ce soit dans ma carrière Pop ou dans mes projets Big Rock ou Metal...

Longue vie à Toto.

RENAUD HANTSON

 

 

 

 

RICK ZAHARIADES (guitariste, auteur, compositeur et interprète)

Mon petit Nicolas, j ’ai toujours été un fan de Luke depuis le début : j’ai copié tous ses trucs et pas seulement depuis les albums de Toto, mais aussi à partir de tout ce sur quoi il a joué. Se retrouver à jouer à côté de lui tous les jours a été une éclate totale ! Même si c’était très fun de jouer en même temps ou de rebondir après lui sur scène, mes meilleurs souvenirs c’est quand on était juste tous les deux, dans le bus tôt le matin, là ou ailleurs, ou en train de marcher ensemble vers l’hôtel, en parlant de trucs de la vie et en rigolant… c’était le bon temps ! 


 

   

TOM SNOW (parolier)

Salut Nicolas, désolé de répondre aussi tard. Je me remets d’une opération de la main et ça fait un bail que je ne me suis pas connecté. Je n’ai rien de spécial à raconter sur le groupe, si ce n’est quelques sessions où j’ai joué avec eux sur des chansons que j’avais co-écrites avec eux. Pour te donner une idée, ça a été comme être dans une Formule 1 avec Fernando Alonso au volant (je ne sais pas si les F1 biplaces existent…) C’est dur d’expliquer cette sensation de faire partie, temporairement, du plus grand groupe de rock and roll en studio jamais monté. Faut y être. Meilleurs sentiments.


 

 

 

 

 

TOMMY DENANDER (guitariste et producteur)

J’ai acheté le premier album de Toto à sa sortie en 1978, j’avais 10 ans et on peut dire que ma vie a été changée à tout jamais.

C’est sans aucun doute une des plus grands groupes de rock de l’histoire de la musique et seul un dément ou un journaliste sous éduqué pourrait prétendre le contraire… mais on s’en fout de ce qu’ils peuvent dire de toute façon ! J’ai eu la chance d’être fort probablement le seul non-membre de Toto qui a enregistré des albums avec chacun des membres du groupe, y compris Jeff Porcaro, David Hungate, Greg Phillinganes, Lee Sklar, Nathan East et même Jean Michel Byron. J’ai fait mon premier album « Radioactive » en 1991 avec Jeff, Mike, Steve Porcaro et David Paich et c’est un pic de ma carrière et de ma vie difficile à dépasser. Bobby, Fergie et Joseph sont venus chanter dessus eux aussi et j’ai eu en plus Hungate et Phillinganes.

35 ans plus tard le groupe continue à marcher très fort et j’espère qu’ils continueront ainsi encore pour des années.

 

   

TRIS IMBODEN (batteur de Chicago)

A mes frères de Toto, vous avez toujours été et vous serez toujours un de mes groupes préférés. Je vous suis encore et toujours reconnaissant de m’avoir offert l’occasion de jouer un peu avec vous en 1987 quand Jeffrey m’a invité sur scène avec vous en Allemagne. Tous mes meilleurs sentiments et félicitations pour votre 35ème anniversaire !


 

   

WILL LEE (bassiste)

Dans le milieu des années 70, j’avais rencontré David Paich et Jeff Porcaro sur le Saturday Night Live avec Boz Scaggs et j’avais joué dans quelques sessions avec Luke. Plus tard, Jeff et Luke ont commencé à m’appeler à NY depuis LA pour me demander de venir rejoindre leur nouveau groupe. J’ai dit « Non merci, la scène studio à NY devient démente en ce moment et je ne veux pas partir ! » Quelques années plus tard, j’étais à LA et ils m’ont invité à venir dans leur studio pour écouter un mixage d’une nouvelle chanson sur laquelle ils avaient travaillé. C’était « Africa ». A ce moment-là, j’ai compris que c’était un des plus grands groupes au monde et je me suis senti triste de ne pas en faire partie mais j’étais aussi très heureux pour Mike et les frères Porcaro, et qu’ils aient constitué un héritage aussi incroyable !


 

Merci à tous ceux qui m'ont aidé à realiser ce projet mais surtout n'oubliez pas, on a besoin de vous.
   

contact : click here


Haut de page
Partager sur Facebook

Copyright © 2014 totoweb.net